Deutsch Englishitaliano
PEINTURE
Contact

1893 Smilowitsch
1943 Paris

Chaim Soutine

L’expressionniste français Chaim Soutine, originaire d’une famille juive et lithuanienne, naît en 1893 à Smilowitsch (près de Minsk). Il est issu d’une famille juive pauvre dont il est le dixième enfant. Chaim Soutine commence très tôt à peindre et décore les murs avec du charbon de bois. Son père souhaite cependant qu’il devienne bottier ou tailleur.
L’artiste vit à Minsk dès 1909 et y prend ses premiers cours de dessin. A partir de 1910, il s’inscrit à l’Académie des Beaux-Arts de Vilna et y fait des études jusqu’en 1913. Soutine s’installe ensuite à Paris et étudie la peinture à l’Ecole des Beaux-Arts. Les œuvres de Paul Cézanne (1839 – 1906), de Vincent van Gogh (1853 – 1890) et de Pierre Bonnard (1867 – 1947) exercent la plus grande influence sur l’artiste qui découvre l’expressionnisme.
A cette époque, Chaim Soutine est particulièrement lié d’amitié avec le dessinateur, peintre et sculpteur italien Amedeo Modigliani (1884 – 1920). Ce dernier lui présente son marchand d’art et mécène Leopold Zborowski (1889 – 1932), de confession juive et d’origine polonaise, et réalise un portrait de Soutine en 1917.
En 1918, ils se rendent ensemble à Cognes-sur-Mer dans le sud de la France où Zborowski séjourne également. En 1919, l’artiste s’installe pour trois ans à Céret dans les Pyrénées sur les conseils de Zborowski. Chaim Soutine y réalise une série de paysages unique dans l’histoire de l’art du 20e siècle, série composée d’environ 200 toiles, mais fait aussi quelques portraits.
Vers 1923, Chaim Soutine fait sa percée artistique. Dr. Albert Coombs Barnes (1872 – 1951), millionnaire et collectionneur américain, achète environ 60 œuvres de l’artiste et met ainsi un terme à ses problèmes financiers. A l’issue d’un séjour renouvelé à Cognes-sur-Mer de 1923 à 1925, Soutine séjourne principalement à Paris.
A partir de 1927, plusieurs expositions individuelles ont lieu en France et en particulier aux USA par la suite. En 1935, une exposition individuelle est organisée au Chicago Arts Club. Chaim Soutine jouit alors de la reconnaissance internationale. Après l’occupation de la France, il est persécuté en raison de sa confession juive et déporté dans le camp de concentration de Gurs dans les Pyrénées en 1940.
Chaim Soutine meurt le 9 août 1943 à Paris lors d’une opération de l’estomac et est enterré le 11 août au cimetière du Montparnasse.