Deutsch Englishitaliano
PEINTURE
Contact

Ètienne Jeaurat

Ètienne Jeaurat, peintre et graveur sur cuivre français, naît le 9 février 1699 à Paris. C’est l’élève de Nicolas Vleughels (1668–1737) qui l’emmène à Rome lorsqu’il est nommé directeur de l’Académie de France. L’œuvre de Ètienne Jeaurat est tout d’abord fortement influencée par son maître. De retour à Paris, il est agréé en 1731 et devient membre à part entière de l’Académie royale de peinture en 1733. Il doit cette nomination à son œuvre "Pyrame et Thisbé". Entre 1739 et 1769, l’artiste expose régulièrement au Salon du Louvre et au Salon de la Correspondance en 1782. Jeaurat devient ensuite recteur en 1765, chancelier en 1781 et exerce ses fonctions en tant que gardien du Cabinet du Roi à Versailles depuis 1767.
Au début, il s’intéresse particulièrement au genre mythologique. Parmi ses premières œuvres figure en outre une série de huit scènes issues des fables de Jean de La Fontaine (1621–95). Plus tard, Ètienne Jeaurat se consacre à la description des mœurs de ses contemporains mais réalise également des natures mortes, des tableaux religieux et des portraits. Particulièrement par ses représentations des mœurs de son époque et par ses natures mortes, il est très proche de Jean Siméon Chardin de sorte que les faux des œuvres de Jeaurat sont attribués à Chardin par les créanciers. Contrairement à Chardin, Jeaurat choisit cependant le plus souvent de plus forts bons mots anecdotiques et recherche ses modèles dans un milieu plus bourgeois. Ses coloris sont en outre moins charmants que ceux de Chardin. Dans l’ensemble, il ne peut en rien être comparé à Chardin. Les intérieurs de Ètienne Jeaurat accompagnés de scènes de conversation et de scènes de famille ont cependant un certain charme. Il dépeint en particulier avec succès la vie mouvementée des rues et des places parisiennes au 18e siècle : citons à titre d’exemple ses représentations de la conduite des filles de joie à la Salpêtrière, du carnaval de Paris, de la place des Halles, de la place Maubert et de la rixe près de la fontaine. Le portrait de Voltaire appartenant à la collection de Madame Berne-Bellecourt est daté de 1745.
Ètienne Jeaurat a moins de succès avec ses tableaux historiques monumentaux tels que "Achille se lamentant sur la mort de Patrocle" et la "Remise des clefs à Saint Pierre". Il continue de dessiner des cartons pour les Gobelins à Paris, dont "Mariage à la campagne" dans le style de Watteau, une tapisserie réalisée sur ordre du Roi par Pierre François Cozette (1714–1801) et Jean Audran (1667–1756).
Etienne Jeaurat meurt le 14 décembre 1789 à Versailles.