Deutsch Englishitaliano
PEINTURE
Contact

Jaroslav Serpan

Le peintre franco-tchèque Jaroslav Serpan (dont le véritable nom est Sossountzov) naît le 4 juin 1922 à Prague. Il arrive en France avec sa famille en 1926 et fait des études de biologie et de mathématiques à partir de 1939 à la Sorbonne à Paris. Il poursuit sa formation de peintre en autodidacte et est également écrivain.
De 1946 à 1948, Serpan est membre du groupe des surréalistes et expose avec eux à la galerie Maeght en 1947. L’artiste se détourne du surréalisme en 1948 pour se consacrer à l’art informel sous l’influence d’Antoni Tàpies (*1923), d’André Masson (1896 – 1987) et d’Alfred Otto Wolfgang Schulze (surnommé Wols 1913 – 1951).
Jaroslav Serpan soutient sa thèse dans le domaine de la biologie statistique en 1953 et accepte plus tard un poste de professeur à la Sorbonne. Le Pecq est le lieu de résidence de l’artiste à partir de 1957. La même année, les œuvres de Serpan sont présentées dans le cadre d’une exposition spéciale organisée à la galerie Smela à Düsseldorf. Le public peut en outre admirer ses tableaux en 1958 à Munich (galerie van der Loo), à Paris (galerie Stadler), à Bruxelles (Palais des Beaux-Arts) et à New York (galerie Kootz). Il expose à la galerie Hella Nebelung à Düsseldorf en 1959 et participe à la "documenta II" à Cassel. Les œuvres de l’artiste sont montrées à Stuttgart dans la galerie Lutz und Meyer en 1961.
Sur un fond la plupart du temps monochrome, Jaroslav Serpan applique des structures pâteuses conçues avec clarté et naissant de particules noires s’assimilant ou se séparant de manière rythmique. Citons à titre d’exemple l’œuvre "Kselksheensi" réalisée en 1952. Jaroslav Serpan obtient le Prix Marzotto en 1963 et la Couronne d’or du Centre international de recherche esthétique de Turin. Le triptyque réalisé pour l’église abbatiale de Beaulieu en 1972 fait partie de ses derniers travaux.
Jaroslav Serpan est porté disparu depuis une randonnée en montagne dans les Pyrénées en 1976.