Deutsch Englishitaliano
PEINTURE
Contact

1889 Maisons-Laffitte/
         Essonne
1963 Milly-la-Forêt/
         Seine-et-Oise

Jean Cocteau

Jean Cocteau est à l’origine d’une oeuvre vaste et extrêmement variée. Ses travaux sont l’expression d’un talent littéraire associé à une passion pour le cinéma et la scène. L’artiste écrit et adapte des scénarios et s’occupe parfois également de la mise en scène. Son premier film, "Le sang d’un poète", est considéré comme l’une de ses œuvres principales, suivi par "La belle et la bête" (1946), "L’aigle à deux têtes" (1947), "Les Parents terribles" (1949), "Orphée" (1950) et "La Villa de Santo Sospir" (1951).
Jean Cocteau écrit des pièces de théâtre et les met en scène ; parfois, il en conçoit les décors, comme par exemple pour "Les Chevaliers de la table ronde" en 1937. Son amour de la musique fait naître en lui l’intérêt pour le ballet russe, ce qui amène l’artiste en 1912 à la représentation de sa première pièce dans ce genre artistique, "Le Dieu bleu".
Son travail avec les musiciens l’incite à se livrer à une étude approfondie de la matière, se traduisant notamment par l’écriture de son manifeste musical "Le Coq et l’Arlequin". Il collabore également avec Picasso sur la réalisation de deux pièces : "Antigone" et "Parade".
L’artiste, qui dès le début s’exerce en parallèle au dessin, acquiert la notoriété en 1926 avec quelques poèmes qu’il a lui-même illustrés. Ses dessins et ses croquis traduisent de manière indéniable son affinité avec la scène, notamment par la représentation de l’arlequin, figure emblématique du théâtre.
À partir de 1948, Cocteau exprime ses idées artistiques également à travers la réalisation de Gobelins. Dans les années cinquante, l’artiste séjourne fréquemment à Saint-Jean-Cap-Ferrat où il sera chargé de décorer les murs de la villa Santo Sospir.
L’hôtel de ville de Menton sera également orné de fresques de l’artiste qui se consacrera ensuite en 1959 à la décoration d’une chapelle et à la réalisation de mosaïques. La céramique sera également un support de choix pour la passion de l’artiste, sous forme de sculptures extravagantes et de décoration de divers contenants.
À la fin des années cinquante, Jean Cocteau dessine des bijoux qui seront réalisés deux ans après sa mort par le joaillier parisien Fred.


Artistes similaires:  Balthus  |  Bellmer, Hans  |  Bissier, Julius Heinrich  |  Braque, Georges  |  Brauner, Victor  |  Buffet, Bernard  |  Chagall, Marc  |  Clavé, Antoni  |  Corneille  |  Dalí, Salvador  |  Delaunay-Terk, Sonia  |  Delvaux, Paul  |  Dongen, Kees van  |  Dubuffet, Jean  |  Ernst, Max  |  Gleizes, Albert  |  Gromaire, Marcel  |  Lam, Wifredo  |  Lanskoy, André  |  Laurens, Henri  |  Le Corbusier  |  Léger, Fernand  |  Man Ray  |  Marquet, Albert  |  Masereel, Frans  |  Masson, André  |  Matisse, Henri  |  Miró, Joan  |  Picabia, Francis  |  Picasso, Pablo  |  Poliakoff, Serge  |  Rouault, Georges  |  Saint Phalle, Niki de  |  Tinguely, Jean  |  Utrillo, Maurice  |  Vlaminck, Maurice de  |  Wols, (d.i. Wolfgang Schulze)  |  Wou-Ki, Zao  |  Zadkine, Ossip