Deutsch Englishitaliano
PEINTURE
Contact

1594 Villers
1665 Lucina

Nicolas Poussin

Nicolas Poussin naît le 1594 à Villers-en-Vexin en Normandie. Il passe son enfance dans cette région dans la ferme de son père près du lieu normand des Andelys. Son père, au service de Charles IX et d’Henri de Navarre, a une position élevée. Le don artistique de Nicolas Poussin se fait sentir tôt mais, faute de formation auprès de peintres célèbres, ce jeune artiste est contraint de se former en autodidacte.
En 1611-12, Poussin devient l’aide du peintre de province Quentin Varin et se rend avec ce dernier à Paris en 1612/13. Les 10 années suivantes sont consacrées aux voyages et à l’apprentissage de Nicolas Poussin, il parcourt la province de commande en commande et fréquente à cette époque les ateliers du Néerlandais Ferdinand Elle et du maniériste Georges Lallemand pour quelques mois. Nicolas Poussin est cependant attiré par la ville de Rome. Ce n’est pourtant qu’en 1624, après être parti entre-temps plusieurs fois pour l’Italie mais toujours contraint de revenir à Paris, que Poussin quitte la France pour une période prolongée. Avant de quitter Paris en 1622, Poussin fait cependant la connaissance du poète italien Giovanni Battista Marino qui deviendra son premier mécène. Grâce aux recommandations de Marino, Nicolas Poussin entre en 1626 dans le cercle du cardinal Francesco Barberini, francophile et défenseur de l’art, et fait la connaissance de son deuxième mécène important, Cassiano dal Pozzo.
Poussin passe désormais au rang d’un des artistes les plus considérés, à Rome et également ailleurs, et peu vivre bientôt de commandes privées. En 1630, il épouse Anne-Marie Dughet, la nièce du peintre Gaspard Dughet. Poussin devient membre de l’Accademia di San Luca bien que cette admission ne soit pas des plus faciles à obtenir pour les artistes étrangers.
La renommée de Nicolas Poussin se fait bientôt également connaître à la cour du roi de France et le cardinal Richelieu fait l’acquisition de quatre bacchanales. Sur la demande expresse de la cour, il se rend à Paris en 1640 et se voit confier la décoration de la grande Galerie du Louvre. Jusqu’à l’automne 1542, Poussin travaille en France et réalise des commandes aussi nombreuses que variées avant de rentrer à Rome en automne désireux de fuir la pression grandissante liée à son activité et les intrigues naissantes à Paris. Bien que la plupart des mécènes de Poussin perdent leur position sous le nouveau pape Innocent X, le nombre des commandes adressées à Poussin ne diminue quasiment pas. Jean Pointel compte parmi ses nouveaux protecteurs et donneurs d’ordre avec Flavio Chigi à partir de 1655, futur pape appelé ensuite Alexandre VII. La santé de Nicolas Poussin ne fait cependant qu’empirer. Il souffre de la maladie connue de nos jours sous le nom de maladie de Parkinson; en conséquence, l’artiste n’est pratiquement plus en mesure de travailler dans les dernières années de sa vie.
Il meurt en 1665 et est enterré à San Lorenzo à Lucina.