Deutsch Englishitaliano
LITTÉRATURE
Contact

Art érotique

En général, le terme d’"art érotique" est utilisé pour les œuvres (d’art) érotiques les plus variées mais s’applique en tant que terme générique en particulier aux ouvrages de différents genres littéraires thématisant et soulignant les composantes physiques et sensuelles de l’amour.
Les œuvres de nature prosaïque tout comme celles de nature pornographique sont qualifiées d’érotiques de même que les manuels érotiques tels que le célèbre "Joy of Sex " d’Alex Comfort (1920 – 2000) ou encore le Kamasutra Vatsyayana Mallanagas (env. 250 ap. J.-C.).
Même s’il l’on affirme souvent que les œuvres érotiques ont été écrites par des femmes, il n’en reste pas moins que les véritables auteurs sont dans l’ensemble presque tous des hommes, ce qui se traduit également la plupart du temps par une image de la femme déformée dans les différentes œuvres.
Les auteurs les plus populaires et leurs œuvres sont "Le Décaméron" de Giovanni Boccaccio ou Boccace (1313 – 1375), "L’amant de Lady Chatterley" (titre original : "Lady Chatterley’s Lover") de David Herbert Lawrence (1885 – 1930), "Histoire d’O" de Dominique Aury (1907 – 1998), roman paru sous le pseudonyme Pauline Réage et naturellement l’œuvre du Marquis de Sade (1740 – 1814).
Grâce à l’expansion de l’Internet, de nouvelles formes d’érotisme font leur apparition telles que les "sex stories" ou les blogs aux contenus érotiques et pour le moins d’un niveau en partie hautement littéraire. Ils ne sont souvent publiés que dans l’anonymat ou sous un pseudonyme : citons à titre d’exemple les histoires érotiques d’Uther Pendragon ou de Dulcinea.