Deutsch Englishitaliano
LITTÉRATURE
Contact

Atlas géographiques

Les atlas géographiques représentent un propre genre dans l’histoire de l’art. Le terme "atlas" renvoie à une collection de cartes agencées dans un certain ordre. Les atlas de voyage contiennent ainsi le plus souvent une carte du monde, des cartes propres aux continents ou à des régions particulières. L’appellation "Atlas" fut utilisée tout d’abord en relation avec l’œuvre de Gérard Mercator au 16e siècle en Allemagne. Les ouvrages précurseurs des atlas modernes sous la forme d’œuvres cartographiques paraissent en revanche dès le Moyen-Age et sont imprimés dans l’Italie de la Renaissance. En 1560, Abraham Ortelius publie les premiers atlas modernes à Anvers. De manière générale, les atlas géographiques connaissent leur apogée aux Pays-Bas au 16e et au 17e siècle. Etant donné que les atlas de cette époque sont ornés avec art, ils ne doivent être considérés en aucun cas comme pures œuvres représentatives géographiques. Du point de vue typographique et conceptuel, les titres sont agencés minutieusement et les œuvres cartographiques sont également ornées d’éléments de décoration. Les armoiries de la région embellissent souvent les mappemondes, les représentations urbaines sont montrées à vol d’oiseau. De plus, un grand nombre d’éléments artistiques tels que le cadre ou la cartouche y sont ajoutés au 17e siècle. Les suppléments métaphoriques sont en même temps introduits dans les atlas de voyage : citons par exemple les quatre éléments, les représentations symboliques des douze mois ou des éléments caractéristiques des cultures étrangères pour un pays respectif. Les premiers éléments décoratifs connus apparaissant sur une carte remontent jusqu’au 10e siècle et figurent dans un manuscrit d’Isidore de Séville dans lequel sont montrées aux quatre coins les personnifications des quatre vents qui chevauchent une structure en forme de sac. Les ornements artistiques apparaissant sur les atlas géographiques servent entre autres à rendre plus agréable la fonction purement utilitaire des cartes, à accentuer la soif de découverte des individus et enfin à combler avec art les espaces vides sur les cartes.