Deutsch Englishitaliano
LITTÉRATURE
Contact

Edmont de und Jules de Goncourt

Le couple inséparable d’artistes et d’écrivains constitué par les frères Edmond et Jules de Goncourt provient d’une famille appartenant à la noblesse. Edmond naît le 26 mai 1822 à Nancy et Jules le 17 décembre 1830 à Paris. Tous deux obtiennent leur baccalauréat dans des lycées parisiens.
Edmond fait des études de droit et travaille pendant quelques années comme fonctionnaire dans un ministère. Il quitte ses fonctions en 1849-50. Les deux frères entreprennent par la suite des voyages prolongés dont ils traitent les impressions dans des reportages. En 1849, ils voyagent à travers la Bourgogne, le Dauphiné, la Provence et l’Algérie. En 1850, ils font un voyage en Suisse et en Belgique puis leur premier voyage en Italie en 1855-56.
Ils sont en outre écrivains indépendants. A partir de 1851, ils rédigent ensemble un journal personnel. Jules Goncourt commence seulement en 1859 à se consacrer à la pointe et prend des cours auprès de Paul Gavarni (1804–66). Il a l’intention d’illustrer personnellement L’Art au XVIIIe siècle et la gravure à l’eau-forte devient très bientôt sa passion. De 1861 à 1865, Jules Goncourt présente son eau-forte grand format Thomas Vireloque au Salon, œuvre réalisée d’après une aquarelle de Gavarni. Son œuvre comprend dans l’ensemble 86 gravures dont quelques-unes conçues d’après des pastels de La Tour, de Gavarni et des dessins du 18e siècle. Jules fait de plus quelques eaux-fortes originales, notamment deux portraits de son frère Edmond. Jules de Goncourt meurt le 20 juin 1870 à Paris. Après le décès de son frère, Edmond Goncourt poursuit seul la rédaction du journal intime réalisée jusque là en commun. Ce document se rapportant à l’histoire de la civilisation est un document de premier rang. On ne connaît d’Edmond que dix eaux-fortes. Parmi celles-ci, il existe un portrait de son frère Jules assis dans un fauteuil et quelques gravures réalisées d’après Jean Siméon Chardin (1699–1779), Gavarni, Pierre Paul Prud’hon (1758–1823). Les frères Goncourt rédigèrent en outre de nombreux romans tels que Les hommes de lettres (1860), Renée Mauperin (1864), Manette Salomon (1867) et Geminie Lacerteux (1864). Grâce à ces œuvres, ils sont les fondateurs d’une nouvelle école littéraire, le naturalisme.
Edmond Goncourt meurt le 16 juillet 1896 à Paris.