Deutsch Englishitaliano
LITTÉRATURE
Contact

Littérature réservée au maître de maison

Ce type de littérature est un genre spécial répandu principalement à partir du 15e siècle jusqu’à la deuxième moitié du 18e siècle. Les guides pratiques d’économie domestique, ressemblant parfois également à des encyclopédies, devaient fournir au maître de maison cultivé et fortuné, souvent d’origine noble, des informations complètes sur la façon de gérer son domaine et son ménage, ce de la manière la plus rentable possible.
La littérature réservée au maître de maison peut être considérée comme un guide pratique et précis destiné au père de famille, membre suprême dans la hiérarchie, auquel l’ensemble des membres d’une même famille devait le respect et l’obéissance. Le terme "littérature de maître de maison", appliqué à ce genre littéraire précis, ne fut instauré qu’au milieu du 19e siècle, les guides pratiques étant qualifiés auparavant d’"ouvrages économiques" ou bien d’"ouvrages domestiques".
La littérature de maître de maison fournissait principalement de précieuses informations sur des thèmes ménagers ou ruraux. Le maître de maison y trouvait des indications sur l’horticulture, la viticulture, la culture fruitière, l’agriculture, un élevage animalier conforme à l’espèce ainsi que sur la chasse et la pêche ; mais également d’importantes instructions sur le traitement des maladies et des recettes pour produire des médicaments.
Une information intéressante est en outre le fait que la littérature de maître de maison peut être considérée comme l’ancêtre du livre de cuisine actuel étant donné qu’elle contenait souvent plusieurs recettes de cuisine. La littérature allemande en particulier, réservée au maître de maison, était souvent rédigée par des pasteurs et contenait aussi des instructions morales et religieuses ainsi que des règles destinées à la famille, au ménage et à l’éducation des enfants.
Outre l’ouvrage de W. Helmhard von Hoberg, Georgica curiosa, datant de 1682, citons tout particulièrement celui de Johannes Coler (1570 – 1639), Oeconomia ruralis et domestica, datant de 1665. Les œuvres de la littérature de maître de maison évoluèrent de plus en plus vers des modes d’emploi détaillés permettant de diriger un foyer, le groupe ciblé n’étant plus le chef de famille des siècles passés mais les femmes au foyer du milieu bourgeois agissant en qualité de ménagère et d’organe de soutien de la famille.
L’encyclopédie de Christian Friedrich Germershausen, portant le titre révélateur La maîtresse de maison et rédigé en 1782, est caractéristique de cette évolution. Une bibliographie spécifique concernant la littérature de maître de maison n’existe jusqu’à présent pas encore mais de nombreuses indications bibliographiques figurent dans la Bibliographie de la littérature de la chasse allemande et néerlandaise de 1480 à 1850 (Bibliographie der deutschen und der niederländischen Jagdliteratur von 1480 – 1850), ouvrage rédigé par Kurt Lindner et contenant des recoupements thématiques sur la littérature de la chasse.