Deutsch Englishitaliano
LITTÉRATURE
Contact

Napoleon Bonaparte

Napoléon Bonaparte, né Napoleone Buonaparte le 15 août 1769 à Ajaccio en Corse, est l’un des hommes d’Etats français les plus célèbres des temps modernes. Pendant la Révolution française, il s’élève au rang de général dans l’armée avant de prendre le pouvoir en France par un coup d’Etat pour se faire empereur par la suite. Ses actes ont non seulement influencé la France mais aussi profondément l’ensemble de l’Europe.
A l’âge de 16 ans, Bonaparte commence sa carrière militaire et se révèle rapidement être très doué. Pendant et après la Révolution française, sa carrière fait un bond en avant. En mars 1796, Bonaparte reprend le commandement suprême pendant la guerre d’Italie qui est alors marquée par sa victoire. C’est à cette époque que le nom italien Buonaparte est transformé en Bonaparte. En 1798, il se met en route pour la campagne d’Egypte qui doit séparer les Anglais de l’Inde. De nombreux savants participent également à l’expédition et découvrent entre autres la pierre de Rosette. Bien que la mission échoue en 1799, Bonaparte jouit d’une grande popularité à Paris.
Le 9 novembre 1799, Bonaparte réussit le coup d’Etat du 18 brumaire grâce auquel une constitution consulaire est établie avec trois consuls. Bonaparte, âgé alors de 30 ans, s’établit rapidement en tant que réel souverain absolu. Il proclame la fin de la Révolution et instaure quelques réformes en partie très durables, à savoir la centralisation de l’administration, le développement des infrastructures relatives aux transports ainsi que le décret sur le Code civil en 1804 connu sous le Code Napoléon et d’une importance actuelle non moindre dans de nombreux pays. Bonaparte parvient à instaurer la paix à court terme également dans le domaine de la politique extérieure.
Après s’être fait déclarer consul à vie en 1802, Bonaparte se couronne personnellement empereur le 2 décembre 1804. Ainsi, il communique par là-même son désir d’organisation future de l’Europe. Les réactions des autres souverains européens sont défavorables, des alliances sont conclues contre la France. Les guerres appelées napoléoniennes (1804-12) ont alors lieu. En 1805, l’Autriche est vaincue lors de la bataille d’Austerlitz et se voit confrontée à de lourdes conditions de paix (paix de Presbourg en 1805). Au sein des états allemands, 16 états, dont le Württemberg et le Bade qui doivent leur existence en grande partie à Bonaparte, se regroupent en 1806 pour former la Confédération du Rhin et s’engagent à soutenir la France militairement et à renoncer à leur appartenance au Saint-Empire romain germanique. L’empereur Franz II dépose alors sa couronne ; ceci signifie la fin du Saint-Empire romain de la nation germanique.
Après la bataille d’Iéna et d’Auerstedt en octobre 1806, la Prusse est également vaincue de manière décisive et soumise à une rude conclusion de paix (paix de Tilsit en 1807). C’est seulement contre la Russie que les troupes françaises sont confrontées à leurs limites.
A cette époque, Bonaparte est au summum du pouvoir qu’il tente de consolider par une politique de mariage. Sa suprématie a des traits de plus en plus despotiques. Le style empire s’instaure dans toute l’Europe. La quasi-totalité de l’Europe continentale est soumise au contrôle direct ou indirect de la France. Bonaparte prononce le boycott des échanges commerciaux avec l’Angleterre au niveau européen, on parle alors de blocus continental.
En 1812, la guerre contre la Russie est marquée par la défaite, guerre durant laquelle la Grande Armée de Bonaparte, jusqu’alors la plus grande armée existante avec 675 000 hommes, mais dont seuls 12 000 rentrent chez eux, échoue car la tactique des campagnes éclairs ne peut être mise en pratique dans les vastes étendues de Russie. Les Etats européens profitent de la faiblesse française et font des guerres de libération. La défaite irrévocable des Français a lieu en 1813 lors de la bataille des nations. Le 2 avril 1814, le sénat français destitue l’empereur Napoléon. Bonaparte est envoyé en exil sur l’île d’Elbe en Méditerranée.
En mars 1815, Bonaparte la quitte, revient sur le continent et établit de nouveau le pouvoir des 100 jours. Lors du congrès de Vienne, l’Autriche, la Russie, l’Angleterre et la Prusse décident l’intervention militaire. Après un début couronné de succès, Bonaparte est vaincu par l’armée alliée pendant la bataille de Waterloo en Belgique en juin 1815. Bonaparte est banni sur l’île britannique de Sainte-Hélène dans le sud de l’océan atlantique. Napoléon Bonaparte y meurt le 5 mai 1821.
Vingt ans après sa mort, son corps est exhumé le 15 octobre 1840 et ramené en France. Il est alors placé solennellement dans un sarcophage quintuple au Dôme des Invalides.