Deutsch Englishitaliano
PEINTURE
Contact

Eugène Fromentin

Eugène Fromentin, peintre français, écrivain et critique d’art, naît le 24 octobre 1820 à La Rochelle. Fromentin a très tôt l’intention de se consacrer à la peinture mais il est confronté au refus de son père. Ce dernier exige de son fils une formation de juriste. Eugène Fromentin fait par conséquent des études de droit à Paris de 1839 à 1843. Il prend par la suite des cours de peinture auprès de Jean-Charles-Joseph Rémond, un paysagiste néo-classique. Fromentin quitte son atelier au bout de quelques mois et est accepté dans l’atelier de Nicolas Louis Cabat (1812–93) en 1844. Il regrettera toute sa vie de n’avoir reçu aucune formation académique en bonne et due forme dans le domaine de la peinture.
Eugène Fromentin publie ses premiers articles critiques sur l’art dans le cadre du Salon de 1845. Il y admire l’œuvre de Jean-Baptiste Camille Corot (1796–1875) et les dessins d’Alexandre Gabriel Decamps (1803–60). En 1846, l’artiste entreprend son premier voyage en Algérie et décide de se consacrer désormais à l’orientalisme. A partir de 1847, Eugène Fromentin fait partie des exposants réguliers du Salon. Cette année-là, il présente son tableau "Vue prise dans les gorges de la Chiffa". Il fait un deuxième voyage en Algérie en 1847-48, accompagné de Labbé et d’Auguste Salzmann. En 1847, Fromentin obtient une médaille au Salon pour son œuvre "Tentes de la smala de Si-Hamed-bel-hadj". L’artiste peintre expose également onze tableaux au Salon de 1850-51. Grâce à une commande initiée par l’Etat, Fromentin entreprend un autre voyage de presque un an en Algérie en 1853. De retour en France, il publie alors son récit de voyage "Un été dans le Sahara". Grâce au soutien de son ami Gustave Moreau, il est en mesure de se faire un nom sur la scène artistique parisienne. En 1857, il publie son deuxième récit de voyage "Une année dans le Sahel" qui gagne l’approbation du public tout comme le premier. L’œuvre picturale de Eugène Fromentin jouit cependant également de la reconnaissance officielle au Salon de 1859. L’artiste est récompensé et nommé Chevalier de la Légion d’honneur.
En 1863 paraît le roman autobiographique de Fromentin, "Dominique", qui devient ensuite un classique de la littérature française. L’année suivante, l’artiste est désigné membre du jury du Salon et rédige alors le texte critique sur l’art "Un programme de critique". Il se rend en Egypte en 1869 pour l’inauguration du canal de Suez. De nombreuses œuvres datant des années 1870 montrent des scènes sur les bords du Nil et ce sujet prend un caractère novateur à l’issue de ce voyage. En 1870, Eugène Fromentin fait un voyage à Venise mais rentre cependant rapidement à Paris en raison de la guerre franco-prusse. En 1875, il fait un voyage en Belgique et aux Pays-Bas pour étudier la peinture flamande et hollandaise du 17e siècle. Il rédige alors l’œuvre littéraire "Les Maîtres d’autrefois", considérée encore aujourd’hui comme un texte important en matière de critique d’art.
Eugène Fromentin meurt le 27 août 1876 à Saint-Maurice.