Deutsch Englishitaliano
PEINTURE
Contact

Henri Joseph Harpignies

Le paysagiste et dessinateur Henri Joseph Harpignies naît le 28 juillet 1819 à Valenciennes. Proportionnellement à la majorité des peintres, il se consacre à l’art tardivement à la suite d’un voyage effectué en France en 1838 qui éveille en lui l’envie de peindre. Il s’exerce en dilettante jusqu’en 1846. A l’âge de 27 ans, Henri Joseph Harpignies commence son apprentissage auprès de Jean-Alexis Achard (1807 – 1884). Il peint ensuite avec Achard en 1847 à Crémieux dans le Dauphiné. Cette année-là, il commence également à faire ses premières expériences avec la peinture sur cuivre sous l’influence d’Achard. Les années suivantes (1848/49), l’artiste séjourne à Bruxelles en compagnie d’Achard et publie en 1849 un album contenant 13 paysages gravés à l’eau-forte ainsi que des vues du petit village belge de Roisin. Ces derniers sont du point de vue technique encore plutôt maladroits.
En 1850,Henri Joseph Harpignies entreprend un voyage en Allemagne, aux Pays-Bas et en Italie. A Rome, il étudie à l’Académie de France. Il passe plus tard six mois à Capri. Dans l’ensemble, il s’enthousiasme pour la forme monumentale du paysage italien.
De retour à Paris en 1852, l’artiste prend son propre atelier. Il fait la rencontre de Jean-Léon Gérôme (1824 – 1904) et de Jean-Louis Hamon (1821 – 1874). L’année suivante, il fait ses débuts au Salon avec trois tableaux dont "Chemin creux". En 1859, Henri Joseph Harpignies se rend dans le Nivernais. Cette province devient son champ principal d’activité. Il y peint les bords de Loire près de Nevers ainsi que les bords de l’Allier et de la Nièvre.

De 1863 à 1865, Harpignies fait son deuxième voyage en Italie. En outre, l’artiste tombe de plus en plus sous le charme du peintre français Jean-Baptiste Camille Corot (1796 – 1875) qui exerce également son influence sur lui les années suivantes. L’œuvre principale de cette période est le tableau "Paysage dans la campagne romaine" (1866).
Il peint cependant aussi de nombreuses aquarelles à partir de 1851. Entre 1864 et 1866, Henri Joseph Harpignies expose également ses paysages italiens au Salon Aquarelle. En 1875, il est nommé chevalier de la Légion d’honneur, puis officier (1883), commandeur (1901) et enfin grand officier (1911). Harpignies n’est désigné membre de la Société des Aquarellistes Français qu’en 1881. Outre le Nivernais, il se rend également dans la région de l’Yonne à la même époque. Là, l’artiste fait l’acquisition d’un domaine à Saint-Privé en 1878. A partir de 1885, il passe les hivers sur la Côte d’Azur, en particulier à Antibes et Menton.
Au début du 20e siècle, le style d’Harpignies change. La diminution de sa vue le contraint à négliger les détails et à provoquer des effets uniquement par les masses importantes. Une échelle de tons argentés remplace en outre les couleurs éclatantes d’antan. Ce style apparu dans les dernières années de sa vie signifie un retour à son idéal de jeunesse, Corot, lié avec le peintre par de fortes affinités de caractère. Cet état d’esprit est reconnaissable à la conception musicale et lyrique de la nature.
Henri Joseph Harpignies meurt le 28 août 1916 à Saint-Privé.