Deutsch Englishitaliano
PEINTURE
Contact

Juan Gris

Le peintre et dessinateur espagnol José Victoriano Gonzàles Pérez, connu sous le nom de Juan Gris, naît le 23 mars 1887 à Madrid. C’est le représentant principal du cubisme français. Dès son plus jeune âge, Gris se familiarise avec différentes techniques picturales sous l’influence de son oncle. De 1902 à 1904, il fait ses études à l’Escuela de Artes y Manufacturas de Madrid et commence ensuite sa formation artistique chez José Moreno Carbonero (1860 – 1942). En 1906, l’artiste quitte Madrid et s’installe à Paris. Il y fait la rencontre de Pablo Picasso (1881 – 1973) avec qui il entretiendra ultérieurement de longs rapports d’amitié. Mais les deux peintres travaillent également ensemble. Ils entreprennent en outre des voyages communs destinés à leur travail créatif.
A Paris, Juan Gris prend son propre atelier au Bateau-Lavoir considéré comme le berceau du cubisme. Là, il a pour voisin Picasso. Il devient de plus membre du groupe avant-gardiste de Montmartre dont font également partie Picasso, Georges Braque (1881 – 1973), Guillaume Apollinaire (1880 – 1918), André Salmon (1881 – 1969) et Max Jacob (1876 – 1944). Les premières œuvres cubistes apparaissent à cette époque.
En 1908, l’artiste fait la connaissance de Daniel-Henry Kahnweiler (1884 – 1979) originaire d’Allemagne. Le marchand d’objets d’art, protecteur et précurseur du cubisme, engage Juan Gris en 1912, finance et organise ses expositions. L’artiste travaille jusqu’en 1910 comme illustrateur pour des revues et fait des dessins dans le style de l’Art nouveau pour pouvoir subvenir à ses besoins.
En 1913, l’œuvre de Gris la plus célèbre voit le jour : il s’agit du portrait de son ami artiste Pablo Picasso dans des tons gris et marron monochromes. En outre, l’artiste se lie étroitement d’amitié avec le peintre et sculpteur français Henri Matisse (1869 – 1954) à partir de 1914. Il se laisse fortement influencer par sa technique picturale. Juan Gris réalise des collages avec Picasso et Braque.
Depuis 1917, il entretient des contacts avec le sculpteur Jacques Lipchitz (1891 – 1973) et découvre ses travaux tridimensionnels. C’est à partir de ce là qu’il commence également à concevoir et à réaliser des sculptures. La première exposition individuelle de Juan Gris a lieu en 1919 à la Galerie de Léonce Rosenberg. Cinquante de ses œuvres y sont présentées. A la fin de la Première Guerre mondiale, l’artiste change sa façon de peindre et développe un style qui a pour point de départ le cubisme analytique aboutissant au cubisme synthétique.
Juan Gris meurt le 11 mai 1927 à Paris des suites d’une longue maladie.