Deutsch Englishitaliano
PEINTURE
Contact

Peinture flamande du 17e siècle

Le terme Flandre désigne la partie sud et catholique des Pays-Bas. La situation confessionnelle et politique divisa le pays en deux parties. Le style propre au 17e siècle est le style baroque dû au splendide essor de la Contre-Réforme de l’Eglise catholique romaine.
Contrairement à la forme classique du baroque en France qui s’en tient de manière plus marquée au dessin, la peinture flamande du 17e siècle présente de plus fortes valeurs de tons et se concentre par conséquent sur les effets de couleur. Tel Poussin du côté français, Rubens est le principal représentant de la peinture flamande. Le baroque flamand se différencie cependant du baroque classique français non seulement par l’accent mis sur les coloris mais aussi par sa composition : les œuvres sont dynamiques et souvent pensées dans une perspective diagonale.
Par ailleurs, le baroque flamand se caractérise par le fait qu’il intègre les influences de l’Italie catholique dans une plus large mesure et qu’il les assimile, ce qui est par exemple flagrant dans l’organisation des rapports de luminosité ou dans la répartition des masses des volumes. Rubens a effectivement été confronté aux œuvres des artistes de la Renaissance lors de son séjour en Italie, les a étudiées et les a intégrées dans un style personnel qu’il associe à la propre tradition néerlandaise.
Ainsi, son apport culturel personnel est le traitement particulièrement virtuose de l’incarnat qu’il souligne avec du vert ; l’élaboration picturale variée de différentes surfaces s’inscrit cependant dans la tradition néerlandaise depuis van Eyck. Du point de vue thématique également, la peinture flamande prend comme modèle le répertoire catholique en Italie tandis que la peinture hollandaise a plus le goût bourgeois et les représentations de genre pour objet.