Deutsch Englishitaliano
PEINTURE
Contact

Renaissance

La renaissance représente une période dans l’histoire de l’art entre la fin du XIVe et du XVIe siècle qui se détermine également du point de vue philosophique et littéraire. Elle prend son origine en Italie où elle acquiert un fondement scientifique par la découverte de la perspective centrale. En règle générale, on distingue la première renaissance, jusque vers 1490, la haute renaissance, jusqu’à la mort de Raphaël en 1520, et la renaissance tardive (également désignée sous le nom de maniérisme), jusqu’en 1600.
Bien que le terme en tant que désignation d’une période ne sera couramment admis qu’au IXe siècle, il est bien dérivé des temps modernes : c’est Giorgio Vasari qui, en 1550, parle d’une renaissance dans ses Vite di artisti, en faisant allusion au dépassement d’une certaine manière jugée obsolète de représenter le monde, à savoir la "maniera greca". Ce style linéaire d’origine byzantine qui consiste à styliser les figures dans une rigidité extrême et à les placer devant un fond d’or inanimé sera abandonné et remplacé par un retour vers la "maniera buona" de la Rome antique. L’époque de la renaissance se caractérise donc par sa référence à l’antiquité. Un autre élément déterminant en est cependant aussi le désir de rechercher et d’explorer les phénomènes divers de ce monde. Contrairement au Moyen-Âge, tourné vers l’au-delà, l’exploration du présent ici-bas devient un thème central de la renaissance. L’artiste de la renaissance s’efforce par conséquent principalement de reproduire correctement l’espace et la corporalité. On étudie les lois de l’optique au même titre que l’anatomie humaine. Les traités sont rédigés pour fixer à l’écrit les nouvelles lois ainsi appréhendées, ce qui leur confère un poids important d’un point de vue littéraire. Les déterminations de ce genre, facilement concevables, et les lois qui les sous-tendent renforcent encore cette quête d’une composition qui serait harmonieuse car soumise à des règles précises qui anime la renaissance. Cet objectif se retrouve également dans les œuvres d’art réalisées. En peinture, on emploie volontiers une composition triangulaire. En architecture, on utilise également les formes géométriques ; la façade de l’église Santa Maria Novella à Florence en est une illustration. Le cercle étant considéré comme la forme qui approcherait le plus de la perfection, les édifices à plan central sont aussi légion, comme le tempietto de Bramante ou les villas de Palladio.
D’autres artistes majeurs de la renaissance sont : Leon Battista Alberti, Giovanni Bellini, Sandro Botticelli, Filippo Brunelleschi, Correggio, Donatello, Fra Angelico, Andrea Ghiberti, Giorgione, Leonardo da Vinci, Andrea Mantegna, Masaccio, Michelangelo, Piero della Francesca, Raphaël, Le Titien, Paolo Uccello. Au nord des Alpes : Pieter Bruegel l’Ancien, Lucas Cranach l’Ancien, Albrecht Dürer, Hans Holbein le Jeune.