Deutsch Englishitaliano
PEINTURE
Contact

Victor Brauner

Le peintre surréaliste Victor Brauner, issu d’une famille juive, naît le 15 juin 1903 à Piatra Neamt en Roumanie. En 1921, Brauner commence ses études à l’Académie des Beaux-Arts de Bucarest. Sa première exposition y a lieu en 1924. La même année, Victor Brauner est le cofondateur de la revue dadaïste "75 H.P.". Six ans plus tard, l’artiste est attiré par Paris. Là, Victor Brauner est introduit dans le cercle des surréalistes par Alberto Giacometti et Yves Tanguy. En 1933, André Breton l’aide à organiser une exposition individuelle à Paris.
Sept ans plus tard, Victor Brauner est impliqué dans une bagarre à la suite de laquelle il perd son œil droit pour toujours. Cette perte ne laisse pas uniquement des traces physiques chez l’artiste. Brauner se retire et traduit cette expérience vécue dans son œuvre. Désormais, les œuvres de Victor Brauner représentent souvent le motif d’un seul œil surdimensionné et fixe. C’est particulièrement le cas de l’œuvre "La pierre philosophale" datant de 1940. La même année, Brauner fuit devant les nationaux-socialistes et se rend tout d’abord dans les Pyrénées puis dans les Alpes. A cette époque (à partir de 1943), il commence à expérimenter la technique de la peinture à la cire.
A la fin de la guerre, Victor Brauner rentre à Paris. A ses motifs, il intègre de plus en plus des thèmes issus de la mythologie comme c’est le cas de son œuvre "Le lion double" datant de 1947. En outre, Victor Brauner compose des poèmes lyriques dont le contenu lui permet de se démarquer du surréalisme. Cette démarche entraîne son exclusion du cercle des surréalistes en 1948. A partir de 1960, les œuvres de Brauner comportent également de plus en plus souvent des traits sereins.
Victor Brauner meurt le 12 mars 1966 à Paris des suites d’une phlébite.