Deutsch Englishitaliano
PEINTURE
Contact

Yves Klein

Yves Klein, peintre français, sculpteur et artiste de performance, naît le 28 avril 1928 à Nice. C’est l’enfant d’un couple de peintres. Il est considéré comme l’un des représentants les plus célèbres de l’avant-garde. Après avoir obtenu son baccalauréat, il est tout d’abord pianiste dans l’orchestre de jazz de Claude Luther. Il s’installe ensuite à Paris, entre dans l’ordre des frères de la Rose-Croix et fréquente une école de judo. Ses débuts de peintre remontent également à cette époque. En 1946-47, il crée ses premières symphonies monotones. En 1949, Yves Klein séjourne pour une durée d’un an en Angleterre avec son ami Claude Pascal. Là, il travaille dans un atelier spécialisé dans la fabrication de cadres.
Il crée ses premiers tableaux monochromes à partir de 1950. Après plusieurs voyages à travers l’Europe et au Japon, l’artiste rentre à Paris en 1955. Ses premières peintures monochromes sont refusées par le Salon des Réalités qui fonde son jugement en prétendant qu’une seule couleur ne suffit pas pour réaliser un tableau. Yves Klein voit dans le bleu outremer la plus pure des couleurs. En collaboration avec des chimistes, il conçoit en 1956 la couleur "IKB" (International Klein Blue) qui contribue à sa célébrité dans le monde entier. Dès l’année suivante, il expose onze panneaux IKB monochromes visiblement identiques à la Galerie Apollinaire à Milan. Durant les années qui suivent, le public peut admirer ses œuvres dans les expositions organisées à Paris, Londres, New York ou ailleurs. A la fin des années 50, il suscite pour la première fois l’attention avec ses "reliefs spongieux". Un groupe plus important de ses œuvres est créé en 1958/59 pour le foyer du théâtre municipal de la ville de Gelsenkirchen.
En 1960, Klein est le co-fondateur du groupe d’artistes "Les nouveaux réalistes". Leur premier manifeste est écrit dans l’appartement de l’artiste. Il se consacre en outre à des Happenings lors desquels la réalisation de l’œuvre joue également un rôle important : sous les regards du public, il peint des corps de femmes nues avec son "IKB", les adosse et les roule sur des bandes de papier. Ce type de spectacle est accompagné par un orchestre à cordes. Ses œuvres sont exposées en 1960 sous le titre Yves Klein, le Monochrome à la Galerie Rive Droite à Paris. L’année suivante, l’artiste crée les murs éclairés au Musée Haus Lange dans la ville de Krefeld.
Yves Klein meurt le 6 juin 1962 à Paris des suites d’un troisième infarctus. Une rétrospective importante de ses œuvres a lieu en 1994-95 à Cologne au Musée Ludwig, au musée de collection d’art de Rhénanie-Westphalie à Düsseldorf et à Krefeld au Musée Haus Lange.