Deutsch Englishitaliano
PEINTURE
Contact

l’Art Cinétique

Par art cinétique, on entend l’étude du mouvement, cet art représente par conséquent l’art mobile. L’art cinétique appartient plus exactement à l’art de l’objet et son apparition est attestée dès le début du 20e siècle : l’art cinétique est réceptif aux fortes impulsions du futurisme italien des années 20, art orienté également vers le dynamisme et le mouvement.
On compte parmi les premières œuvres d’art cinétiques les sculptures mobiles en métal de Naum Gabo, connues également entre autres sous le nom de "constructions cinétiques" et désignées de cette manière. D’autres objets précurseurs de l’art cinétique sont les objets lumineux et mobiles de Marcel Duchamp et de Man Ray ainsi que les machines constructivistes des artistes Wladimir Tatlin, Naum Gabo, Alexander Rodtschenko et László Moholy-Nagy.
Dans les années 60, l’art cinétique jouit d’une nouvelle impulsion qui met l’accent sur l’utilisation de nouvelles méthodes mécaniques ou technologiques, entre autres grâce au groupe Zéro, au groupe parisien "Groupe de recherche d’art visuel" ou au groupe moscovite "Mouvement". Cette mobilité et ce changement mécanique sont intégrés à l’objet d’art en tant que partie intégrante esthétique.
La recherche de la nouvelle forme d’expression artistique est basée sur les expériences réelles issues du domaine de la science et de la technique.
Les représentants les plus importants de l’art cinétique sont Alexander Calder (mobiles), Jean Tinguely (machines fantaisistes commandées par le hasard et pouvant créer également des sons), Pol Bury, Siegfried Cremer, George Rickey, Vassilakis Takis (objets magnétiques en suspension), Günther Uecker et Günter Haese.


Artistes similaires:  Soto, Jésus Raphael  |  Tinguely, Jean