Deutsch Englishitaliano
PEINTURE
Contact

1882 Argenteuil
1963 Paris

Georges Braque

En 1899, Georges Braque entre en apprentissage au Havre pour devenir peintre décorateur, puis continue son apprentissage à Paris dès 1900. À l’issue de son service militaire d’un an, l’artiste s’inscrit en 1902 à l’Académie Humbert qu’il quittera en 1903 pour l’Ecole des Beaux Arts mais à laquelle il reviendra la même année. En 1904, l’artiste prend un atelier et commence à peindre de manière autonome. Lors du Salon d’automne 1905, Georges Braque est tellement impressionné par les œuvres de Matisse et de Derain qu’il intègre le style fauve dans sa propre peinture. L’étude des Fauves, sa première rencontre avec Picasso et la découverte des travaux de Cézanne – éminemment importants pour la jeune génération de peintres – sont autant d’éléments incitant Braque à faire ses premiers essais basés sur l’analyse des formes. Braque et Picasso développent ensemble le cubisme dont la période classique (jusqu’en 1914) se divise en phase analytique et phase synthétique. Son programme consiste à analyser l’objet et à le décomposer jusqu’à arriver à ses formes basiques, ce qui fait que le rapport à la réalité est relégué au second plan, et le sujet en fin de compte presque totalement dissout en structures de couleurs et de formes. L’avènement de la Première Guerre mondiale met fin à la collaboration entre Braque et Picasso. Georges Braque est appelé sous les drapeaux et rentrera en 1917 suite à une blessure grave à Paris, où il passera le restant de sa vie, à l’exception des étés passés à Varengeville. Si les premières oeuvres de l’après-guerre rentrent encore dans le cubisme synthétique, Braque tend à partir de 1920 vers une peinture plus proche de la réalité, plus picturale. Les quatre « Grands guéridons » réalisés à partir de 1928 sonnent la fin de cette période où la couleur pure, le parti pris d’un espace complexe et la représentation strictement picturale de celui-ci dominent. La Seconde Guerre mondiale inspire à l’artiste des oeuvres plutôt sobres, en accord avec le sérieux de l’époque. À partir de 1947, des problèmes de santé l’empêchent souvent de créer. Entre 1949 et 1956, il réalise encore la série des « Ateliers » qui comprend huit huiles sur toile, et s’intéresse en particulier au thème de l’oiseau. Le 31 août 1963, l’artiste décède dans son appartement parisien. Braque fait partie des artistes majeurs de l’époque moderne ; il laisse derrière lui une œuvre impressionnante que l’on peut admirer dans des musées et collections de renom.


Artistes similaires:  Delaunay-Terk, Sonia  |  Exter, Alexandra  |  Gleizes, Albert  |  Herbin, Auguste  |  Laurens, Henri  |  Le Corbusier  |  Léger, Fernand  |  Lhote, André  |  Metzinger, Jean  |  Miró, Joan  |  Picasso, Pablo  |  Zadkine, Ossip