Deutsch Englishitaliano
PEINTURE
Contact

1904 Leipzig
1989 Antibes

Hans Hartung

La citation la plus connue de Hans Hartung est la suivante : "D’après moi, la peinture appelée abstraite n’est pas un 'isme' comme c’est le cas des nombreux mouvements nés ces derniers temps, elle ne correspond ni à un "style" ni à une "époque" dans l’histoire de l’art mais est simplement un nouveau moyen d’expression, un autre langage humain, ce d’une manière plus directe que la peinture d’autrefois."
L’artiste Hans Hartung a travaillé toute sa vie exclusivement avec des formes informelles. Il commence ses études de philosophie et d’histoire de l’art en 1924 à l’université de Leipzig. Quelque temps après, l’artiste quitte l’université pour continuer ensuite ses études à l’Académie des Beaux-Arts de Leipzig et de Dresde. En 1928, Hartung continue sa formation à Munich auprès du peintre Max Doerner. Des compositions de lignes symboliques et spontanées naissent à cette époque, leur création pousse l’artiste à se laisser inspirer par le hasard et à analyser le rapport de tension entre la surface colorée et les lignes. Hans Hartung va s’établir à Paris en 1932 après un séjour prolongé sur l’île de Minorque. Il y fait la connaissance de Kandinsky, Mondrian, Miró et Calder. L’artiste participe aux expositions du "Salon des Surindépendants". En 1939, Hartung entre dans la Légion étrangère et revient grièvement blessé à Paris en 1945.
L’artiste prend alors la nationalité française. Pendant les années suivantes, il crée des toiles composées de zones de couleur suspendues recouvertes de faisceaux de lignes calligraphiques. A partir de 1949, Hans Hartung participe à des expositions importantes à Paris, Bruxelles, Munich et Bâle. De 1955 à 1964, Hartung est représenté à la manifestation d’art "documenta" de Cassel. En 1956, le "Prix Guggenheim" rend hommage à Hartung qui est élu membre de l’Académie des Beaux-Arts (Akademie der Künste) de Berlin. En 1960, l’artiste se voit remettre le Grand Prix international de peinture à la Biennale de Venise. Dans les années 60 apparaissent des surfaces de couleur monochromes sur lesquelles Hartung griffonne des séries de stries pour ajouter à la qualité plastique une qualité calligraphique. Dans le livre "Autoportrait", Hans Hartung publie en 1976 ses mémoires. Un an plus tard, l’artiste devient membre de l’Académie des Beaux-Arts de Paris et obtient le prix Oskar Kokoschka de la République d’Autriche en 1981. Le nombre important de distinctions accordées à Hartung pour ses œuvres dès son vivant permet de confirmer que cet artiste jouit d’une renommée internationale.
Il meurt en 1989 et reste un des représentants les plus importants de l’Art informel européen.


Artistes similaires:  Fautrier, Jean  |  Jorn, Asger  |  Mathieu, Georges  |  Michaux, Henri  |  Serpan, Jaroslav  |  Soulages, Pierre  |  Tàpies, Antoni  |  Tinguely, Jean  |  Wols, (d.i. Wolfgang Schulze)  |  Wou-Ki, Zao