Deutsch Englishitaliano
PEINTURE
Contact

1919 Rodez
- lebt und arbeitet in Sète und Paris

Pierre Soulages

Pierre Soulages naît en 1919 à Rodez, dans l’Aveyron. À l’âge de 18 ans, Soulages entreprend un voyage à Paris où il visite les musées et se fascine pour des artistes comme Pablo Picasso et Paul Cézanne.
En 1941, il est appelé sous les drapeaux à Montpellier où il suivra des cours à l’École des beaux-arts. Il y fait la connaissance de l’artiste abstraite Sonia Delaunay. Soulages ouvre en 1946 un atelier à Courbevoie près de Paris et noue des contacts avec des artistes comme Domela, Picabia, Hartung et Léger. Ses tableaux sont exposés publiquement pour la première fois en 1947, à l’occasion du Salon des surindépendants, lui offrant ainsi une ouverture vers un public plus large.
Entre 1949 et 1952, Pierre Soulages, désormais installé à Paris, réalise plusieurs décors de théâtre. L’artiste voyage à plusieurs reprises au Mexique et aux Etats-Unis. Une importance particulière revient certainement à sa visite du Japon en 1958. La sobriété de l’architecture romane de son enfance, les monuments celtes de son pays natal, mais plus tard aussi la calligraphie de l’Asie de l’Est sont les influences qui déterminent ses tableaux qui, bien que relevant de la peinture gestuelle, font preuve d’une composition équilibrée, avec leur écriture picturale à larges traits de couleur noire ou brune sur fonds clairs.
Plus tard, l’utilisation de larges spatules en caoutchouc et de brosses-rouleaux dans sa peinture marquera l’esthétique des hachures imposantes qu’il affectionne.
Dans les années 1950 et 1960, Pierre Soulages participe à plusieurs reprises au salon "documenta". Il est considéré comme représentant important de l’école de Paris et de l’art informel. Sa première grande rétrospective a lieu dès 1960-61, à Hanovre, Essen et La Haye. Par la suite, Pierre Soulages reçoit de nombreux prix internationaux d’art, comme le prix "Rembrandt" en 1976 en Allemagne et "le Grand prix national de la peinture" à Paris en 1987. En 1994, le "Praemium Imperiale" lui est décerné au Japon. Les 104 vitraux pour l’abbaye de Conques sur lesquels il avait commencé à travailler dès 1987 seront terminés en 1994. L’artiste vit et travaille à Sète et à Paris.


Artistes similaires:  Alechinsky, Pierre  |  Arman  |  Arp, Jean  |  Atlan, Jean-Michel  |  Bissier, Julius Heinrich  |  Bissière, Roger  |  Braque, Georges  |  César, (d.i. César Baldaccini)  |  Chagall, Marc  |  Chillida, Eduardo  |  Clavé, Antoni  |  Coignard, James  |  Delaunay-Terk, Sonia  |  Dubuffet, Jean  |  Ernst, Max  |  Estève, Maurice  |  Fautrier, Jean  |  Gleizes, Albert  |  Hartung, Hans  |  Hausmann, Raoul  |  Herbin, Auguste  |  Jorn, Asger  |  Klein, Yves  |  Lam, Wifredo  |  Lanskoy, André  |  Laurens, Henri  |  Le Corbusier  |  Man Ray  |  Masson, André  |  Mathieu, Georges  |  Matisse, Henri  |  Michaux, Henri  |  Miró, Joan  |  Morellet, François  |  Picabia, Francis  |  Picasso, Pablo  |  Poliakoff, Serge  |  Soto, Jésus Raphael  |  Tàpies, Antoni  |  Tinguely, Jean  |  Vasarely, Victor  |  Wols, (d.i. Wolfgang Schulze)  |  Wou-Ki, Zao