Deutsch Englishitaliano
PEINTURE
Contact

1796 Paris
1875 Ville d'Avray

Jean-Baptiste-Camille Corot

Jean-Baptiste Camille Corot naît le 26 juillet 1796 à Paris. Ses parents déménagent à Rouen où Corot grandira dans un milieu bourgeois et où il suivra un apprentissage de drapier. Mais à l’âge de 26 ans, Jean-Baptiste Camille Corot quitte ce métier qu’il n’affectionne guère pour se former en tant qu’artiste. En 1822, Corot prend des cours auprès de A. E. Michallon et de Victor Bertin. Le premier, bien qu’à peu près du même âge que Corot, a déjà du succès en tant que peintre, et le dernier dirige une école où l’on enseigne la peinture paysagiste à la manière de Poussin. C’est là que Corot réalise ses premiers tableaux de paysages.
Après ses années d’études, Corot entreprend plusieurs voyages en Italie et perfectionne sa capacité à conférer à ses tableaux une clarté et une transparence exceptionnelles. Au milieu de la querelle entre peintres classiques et romantiques, Corot, de retour à Paris, met à profit les impressions gagnées au cours de ses voyages en Italie et expose ses travaux dès 1831 régulièrement et avec grand succès dans les salons parisiens.
À la fin des années 1840, Corot se rapproche des peintres de l’école de Barbizon et se lie en particulier avec Daubigny. Grâce à la reconnaissance croissante de son travail, dans lequel l’artiste se libère de plus en plus de la fidélité dans les détails dictée par la peinture académique pour arriver à une peinture plus libre qui met l’accent sur l’expression de l’atmosphère, Corot se voit entourer dès 1850 d’un certain nombre de peintres paysagistes. Dans ses paysages, il semble anticiper de nombreux moyens stylistiques propre à l’impressionnisme. La légèreté qui se dégage de ses tableaux est le résultat des études approfondies qu’il a menées sur les effets de la lumière, dont Corot semble capter de plus en plus les gradations dans ses œuvres.
A la fin de sa vie, Jean-Baptiste Camille Corot, atteint par la goutte, est obligé d’abandonner la peinture paysagiste. Il se concentre alors sur la peinture de portraits, notamment de femmes.
Le 22 février 1875, Jean-Baptiste Camille Corot meurt à Ville d’Avray.


Artistes similaires:  Boilly, Louis Léopold  |  Bonnard, Pierre  |  Buhot, Félix Hilaire  |  Corinth, Lovis  |  Courbet, Gustave  |  Daumier, Honoré  |  Forain, Jean-Louis  |  Fromentin, Eugène  |  Gauguin, Paul  |  Goya, Francisco de  |  Guys, Constantin  |  Harpignies, Henri Joseph  |  Hoguet, Charles  |  Jacque, Charles-Emile  |  Manet, Edouard  |  Mucha, Alphonse  |  Pissarro, Camille  |  Renoir, Pierre-Auguste  |  Rodin, Auguste  |  Rops, Félicien Joseph Victor  |  Rousseau, Théodore  |  Salathé, Friedrich  |  Steinlen, Théophile Alexandre  |  Toulouse-Lautrec, Henri de