Deutsch Englishitaliano
PEINTURE
Contact

1883 Paris
1955 Dax/Landes

Maurice Utrillo

Maurice Utrillo, fils illégitime de l’artiste Suzanne Valadon, naît le 26 décembre 1883 à Paris. C’est en 1902 qu’il commence à peindre tout d’abord dans les rues de Montmartre sous la direction de sa mère. Respectant la tradition classique de la peinture de vedute, Utrillo dépeint sur ses tableaux d’une part des scènes de rue, des maisons d’angle, des bâtiments en enfilade, des fontaines et des allées en toutes saisons laissant entrevoir l’influence du réalisme lyrique de Camille Pissarro et d’Albert Sisley. D’autre part, le jeune artiste entoure son décor de couleurs subtiles, le plus souvent de jaune, de turquoise, de lie de vin et de blanc de zinc, et provoque des atmosphères qui donnent à l’observateur le sentiment d’être intime ou étranger. La période comprise entre 1909 et 1914, appelée période blanche, représente le point culminant de la carrière artistique d’Utrillo. Le choix de sa palette de couleurs se réduit aux tons de blanc et de gris, il mélange du sable, du plâtre et de la chaux pour accorder avant tout la matérialité aux édifices de ses tableaux.
En 1910, Maurice Utrillo est découvert par les critiques d’art F. Jourdan et E. Fauré qui reconnaissent son talent. Une des conséquences directes est la participation de l’artiste au Salon d'Automne pour la première fois en 1912. Utrillo se rend en Bretagne et en Corse jusqu’en 1914 ; ses travaux gagnent de plus en plus en luminosité et permettent d’enrichir sa conception ascétique initiale de la réalité. Avec Suzanne Valadon, sa mère, Utrillo expose en 1924 à la Galerie Bernheim-Jeune à Paris et obtient un contrat pour un an. La même année, l’artiste fait une tentative de suicide.
Grâce à sa force artistique authentique, Maurice Utrillo apporte une contribution d’envergure à l’affermissement des structures picturales opposée à la conception de l’impressionnisme. Ses dessins sont également d’une grande importance ; il crée les décors et les costumes pour les "Ballets russes" de Diaghilev en 1926. Maurice Utrillo jouit de la reconnaissance officielle en 1928 lorsqu’il est accepté à la Légion d’honneur. S’inspirant de l’impressionnisme, l’artiste Utrillo devient le descripteur le plus célèbre de Paris et en particulier de Montmartre. Il réalise ses œuvres d’après la nature ou d’après des cartes postales et son interprétation poétique des rues et des places concourent à rendre célèbre l’image romantique d’un quartier. Lorsqu’il représente cependant l’individu, c’est toujours sous la forme d’un être isolé et seul dans la société.
La première grande rétrospective consacrée à Utrillo a lieu en 1943 au Salon d'Automne.


Artistes similaires:  Bellmer, Hans  |  Bernard, Emile  |  Bonnard, Pierre  |  Braque, Georges  |  Chagall, Marc  |  Christiansen, Hans  |  Corinth, Lovis  |  Delaunay, Robert  |  Delaunay-Terk, Sonia  |  Delvaux, Paul  |  Derain, André  |  Dongen, Kees van  |  Gauguin, Paul  |  Gromaire, Marcel  |  Hausmann, Raoul  |  Herbin, Auguste  |  Lanskoy, André  |  Laurencin, Marie  |  Le Corbusier  |  Léger, Fernand  |  Lhote, André  |  Luce, Maximilien  |  Magritte, René  |  Maillol, Aristide  |  Marquet, Albert  |  Masereel, Frans  |  Matisse, Henri  |  Modigliani, Amedeo  |  Picabia, Francis  |  Picasso, Pablo  |  Rodin, Auguste  |  Rouault, Georges  |  Signac, Paul  |  Steinlen, Théophile Alexandre  |  Toulouse-Lautrec, Henri de  |  Vlaminck, Maurice de  |  Vuillard, Edouard  |  Wols, (d.i. Wolfgang Schulze)